Le courriel envoyé aux retraités du SCFP le 11 septembre

 

Le 11 septembre 2017

Confrères et consoeurs,

Le personnel retraité du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) a pris un retard considérable par rapport à l’inflation, puisque près d’une décennie s’est écoulée sans pleine indexation des prestations de retraite. L’Association des retraités du SCFP n’a cessé de faire valoir qu’il fallait résoudre ce problème dans ses rencontres et ses échanges de lettres avec l’employeur, les syndicats du personnel et les fiduciaires du régime de retraite. 

Au cours des derniers mois, le Syndicat canadien du personnel (SCP) et le Syndicat canadien des employées et employés professionnels et de bureau (SEPB) ont mené des négociations conjointes sur la question des retraites et ont fait des progrès majeurs en vue de conclure un accord avec l’employeur, notamment sur une certaine forme de garantie d’indexation. 

Malheureusement, ces avancées ont été amoindries en mai, après que le gouvernement de l’Ontario eut annoncé son intention de déposer un projet de loi à l’automne visant à modifier les règles de solvabilité imposées aux régimes de retraite à prestations déterminées comme le nôtre. Le SCFP espère peut-être que la nouvelle législation le libère de l’obligation de verser certains paiements spéciaux au régime. Quoi qu’il en soit, le problème de l’indexation en fonction du coût de la vie doit être résolu pour les retraités du SCFP.

Les syndicats du personnel estiment que leurs propositions en matière de retraite sont équitables, rigoureuses et complètes. Ils sont déçus de l’inaction de l’employeur et exigent la reprise des pourparlers et une résolution de bonne foi quant à la voie à suivre avant la tenue du Congrès national du SCFP en octobre.  Le SCFP semble se traîner les pieds.

Donc il est temps pour les retraités de faire entendre au SCFP que l’indexation doit être résolu maintenant.  L’exécutif de l’Association des retraités du SCFP voudrait maintenant vous demander votre aide. Nous pensons que les dirigeants nationaux du SCFP et les membres du Conseil exécutif national (CEN) doivent entendre directement des retraités la gravité de leurs difficultés et leur besoin d’obtenir un règlement rapide. Le Conseil exécutif national se réunira les 11 et 12 septembre. Nous savons que c’est un court préavis, mais le besoin est urgent.  Nous vous demandons de prendre le temps de vous adresser aux dirigeants et aux membres du CEN de votre région pour leur démontrer ce que l’absence de protection contre l’inflation signifie pour vous personnellement. Nous devons unir nos voix pour faire connaître à l’employeur notre volonté d’en arriver à une résolution rapide. 

Veuillez trouver ci-joint un modèle de lettre, une feuille de travail et les coordonnées de correspondance qui vous aideront à préparer votre propre lettre et à la transmettre, nous espérons, avant la réunion du CEN. Illustrer comment le retard d’indexation se répercute sur vous personnellement sera particulièrement efficace, et c’est la raison pour laquelle nous avons inclus une feuille de travail qui présente certains exemples utiles pour vous. Même si vous n’êtes pas en mesure d’ajouter les renseignements pertinents à votre situation, nous vous prions d’envoyer quand même une lettre en utilisant le modèle fourni. Il importe que le plus grand nombre possible de retraités soient entendus.

Une décennie à attendre, c’est bien plus que suffisant. Nous vous remercions à l’avance de votre aide.

Nous vous prions d’agréer nos salutations solidaires,

Susan Attenborough
Présidente
Association des retraités du SCFP

cc:  B. Redlin, Vice-président; C. Lefebvre, Secrétaire; B. Thorsteinson, Trésorier

pj : modèle de courriel; feuille de travail; feuille de contact